Syste C Bioprocess

Et si nous parlions R&D 4.0 en cette période charnière ?

PARTAGEZ Partager sur linkedin Partager sur linkedin Partager sur twitter

La pandémie que nous traversons et le confinement passé ont bouleversé nos vies professionnelles. En quelques jours, voire quelques heures, il a fallu repenser une stratégie, redéfinir une organisation, re-appréhender les espaces de travail et les déplacements ou encore s’équiper pour le télétravail.

Les laboratoires pharmaceutiques et biotechnologiques se sont retrouvés sous pression. Les équipes ont dû s’adapter et se réorganiser d’autant plus rapidement que la recherche sur le nouveau coronavirus s’est emballée : publications, essais cliniques et modélisations se sont multipliés dans des proportions inédites avec en ligne de mire LE traitement ou LE vaccin qui mettra fin à cet état d’incertitude.

Quelques mois avant la tempête Covid-19, la digitalisation des sites de bioproduction était bien amorcée avec la notion d’industrie 4.0. En revanche, l'automatisation des procédés, la gestion et l’analyse avancée des données prenaient plus de temps à se mettre en place dans les étapes amont de R&D.

La question est donc posée : la R&D 4.0 serait-elle la stratégie gagnante pour répondre aux nombreuses problématiques soulevées par la pandémie et amorcer une nouvelle ère dans les laboratoires ?

2 axes de réflexion sont à étudier de près : automatisation et centralisation.

1 – Automatiser les bioprocédés dès l’échelle R&D

Par définition, R&D est synonyme de flexibilité, réactivité ou encore ajustements. Peut-on donc réellement associer les termes R&D et automatisation ? La réponse est OUI !

Automatiser l’échantillonnage et l’analyse en ligne

Lors du confinement, de nombreuses entreprises ont demandé à leurs employés de travailler à domicile pour leur sécurité.

Comment être en télétravail lorsque la collecte des données de vos bioprocédés est basée sur un échantillonnage manuel ? Comment limiter l’accès aux laboratoires, réduire le nombre d’allées et venues pour le respect des gestes barrières et de la distanciation physique ?

Plus directement, comment prélever et analyser à distance ?  

La solution existe : l’échantillonneur en ligne automatisé.

Ces systèmes de prélèvements en ligne permettent aujourd’hui de définir une véritable stratégie d’échantillonnage à haute fréquence de plusieurs bioréacteurs en parallèle en 4 étapes principales :

Schema étapes_corr

L’utilisateur reste maître de son procédé et peut à tout moment effectuer des modifications dans sa stratégie.

Des avantages considérables !

  • Intégration de vos bioprocédés au sein d’une véritable démarche PAT (Process Analytical Technology).

    Les paramètres critiques et les attributs de qualité des produits sont mesurés, surveillés et contrôlés en temps réel. En effet, les analyses réalisées en ligne permettent la mise en place d’une rétroaction possible sur le procédé.

  • Résultats précis et fiables 24 h /2 4 et 7 j / 7 pour une meilleure transparence du procédé avec un échantillonnage pouvant avoir lieu en continu, plusieurs fois par jour, même la nuit ou le weekend !

  • Efficacité opérationnelle avec un gain de temps incontestable pour les utilisateurs et donc une réduction des coûts globaux.

  • Réduction des risques de contamination et d’erreurs d'opérateur à opérateur ou de variabilité analytique.

cta-contactez notre equipe-1

 

2 – Centraliser toutes les données

Combinaison gagnante

Associé à un logiciel de centralisation, le système d’échantillonnages et d’analyses en ligne, permet d’obtenir une boucle fermée de surveillance et de contrôle par rétroaction pour une solution tout-en-un !

Combinaison gagnante schema-1

 

Grâce à cette boucle, les échantillons prélevés de manière automatique au sein des bioréacteurs sont analysés en ligne, les données générées sont alors directement collectées par le logiciel de supervision permettant un rétrocontrôle immédiat sur le procédé en cours.

La boucle est bouclée, la solution PAT est intégrée et l’efficacité est dupliquée !

Le logiciel au cœur du procédé

L'intégralité du procédé est centralisée au sein du même outil : la plateforme logicielle.

Celle-ci prend en charge l’ensemble du procédé.

1. Planification : mise en place des différentes étapes, calendriers d'utilisation des bioréacteurs, planification des échantillonnages et analyses,

2. Préparation : base de données des recettes, gestion des matières premières, création de lots de réactifs, étiquetage code-barres des matériaux et batch,

3. Exécution en temps réel : surveillance et contrôle centralisés sur tous les systèmes, interactions avec les utilisateurs et notifications d'événements, parallélisation et comparaison,

4. Evaluation : analyse et rapport de lots, évaluations automatisées, exportation et création de rapports par lots en un clic.


En intégrant ainsi l’ensemble des équipements (bioréacteurs, analyseurs) utilisés dans un procédé donné, le logiciel permet de collecter, rassembler et contrôler par retour.

Accéder à la fiche technique détaillée de Lucullus PIMS

La combinaison de ces deux outils d’automatisation et de centralisation permet de concevoir, analyser et contrôler selon les exigences de la démarche PAT.

Les tâches typiques du développement de bioprocédés sont alors facilitées et accélérées.

Vous avez à présent toutes les cartes en main pour mettre en place votre R&D 4.0.

 

PARTAGEZ Partager sur linkedin Partager sur linkedin Partager sur twitter

Précédent